12. Cambodge 3: Kep et bilan du Cambodge

 

Cambodge - 3ème partie

(Kep + bilan d'un mois au Cambodge)

 Notre parcours prévu

Pour la fin de notre séjour au Cambodge, nous avions prévu de nous rendre tout au sud, en bord de mer, à Kep. Suivant les conseils de plusieurs personnes, nous avons évité Sihanoukville et bien nous en a pris à l'écoute d'autres échos très décevants entendus depuis.

A Kep, nous pensions nous poser une dizaine de jours, histoire de recharger les batteries avant de nous envoler pour la Thaïlande et d'être en forme pour découvrir un nouveau pays, visiblement tout aussi inondé que le Cambodge.

Résultat: nous sommes bien restés dix jours à Kep, nous avons bien rechargé les batteries, mais nous nous sommes très peu "posés"... J'explique: nous avons assez vite sympathisé avec Lina, notre hôte du Boathouse Guesthouse, que ses filles allaient venir rejoindre pour les vacances scolaires. Nous avons rencontré Florian, puis Aurélie, de la guesthouse Rega, puis Stéphane enseignant à l'école française, puis Khet chauffeur de tuk-tuk. Nous avons passé de merveilleux moments avec toutes ces personnes, que je profite de saluer et de remercier ici. Merveilleux moments que je vais essayer de vous résumer.

 

Sortie dans les îles:

Nous embarquons en début de matinée sur une grande barque de pêche traditionnelle, avec le capitaine, un aide, et Florian notre accompagnateur. Nous nous baladerons toute la journée au large de Kep, parmi les îles entourant celle du lapin (la plus connue), nous arrêtant au gré de la volonté du capitaine pour pêcher ou nous baigner. Nous trouverons quelques oursins (moins que prévu) que nous dégusterons et des escargots de mer, dont l'un sera adopté par Valentin jusqu'à la fin de la journée.

 

Visite de l'école française de Kep :

Sur les conseils de Florian, nous nous rendons à l'école, pensant arriver sur les heures dévolues au centre de loisirs. En fait, nous arrivons au milieu du cours des petits. Stéphane, l'enseignant, nous accueille et nous nous asseyons derrière les enfants. Le cours reprend avec les petits se présentant à nous en français, donnant leurs prénoms puis leurs âges, puis posant ces questions à Valentin et Leïla. Puis viendront les couleurs des cheveux et des yeux. Enfin, nous passerons dans la bibliothèque où Jeanique lira une histoire à certains, Leïla parcourra un livre illustré avec une élève pendant que Valentin lira pour lui avec plaisir un livre en français. Un énorme merci à Stéphane et aux enfants pour l'accueil et pour ce beau moment d'échange. Ensuite, place au temps du centre de loisirs, ouvert à tous les enfants, même ceux ne suivant pas les cours de français. Ce sera une succession d'activités telles que football, tennis, badminton, jonglerie, corde tournante ou encore fabrication de bracelets «brésiliens». C'est aussi ici que nous rencontrons Khet, notre conducteur de tuk-tuk lors d'une future journée d'excursion autour de Kep.

 

Journée à vélo:

Lina savait que nous voulions faire une journée de vélo. Elle nous a proposé d'attendre la venue de ses filles Khemma et Léa pour les vacances et de nous servir de guide. Nous avons bien sûr accepté. Location de VTT, pas de vélo à la taille de Leïla, donc elle fera la journée sur un porte-bagages agrémenté d'un coussin... Début de la journée à travers rizières et marais salants à la sortie de Kep, ravitaillement en eau et beignets de bananes sur un petit marché puis variante à travers une plantation de noix de cajou pour terminer à nouveau au milieu de rizières près de la maison de Lina. Un sacré tour finalement, complètement hors des sentiers battus, au milieu de paysages superbes et en très bonne compagnie!

 

Journée de pêche:

Départ sur une petite barque avec Lina et ses filles ainsi que Mao, une amie de Lina, et ses enfants Chan et Ananda. Destination: une île minuscule, à peine visible du rivage, si ce n'est au soleil couchant (l'île est juste sous le soleil sur la photo ci-dessous). Provisions: beaucoup d'eau, quelques canettes, des crevettes, du riz, des fruits. Objectif: pêcher et manger le fruit de notre pêche. En route, on aperçoit un banc de dauphins pas très loin du bateau. J'ai bien essayé de nager vers eux, mais ils ne devaient pas avoir envie de jouer, déception... La suite de la journée s'est faite de parties de pêche, de tours en kayak, de snorkeling, de baignades, de discussions dans et hors de l'eau, de dégustation des poissons pêchés et d'escargots de mer cuits au feu de bois. Elle s'est terminée avec un superbe coucher de soleil!

 115iledeserte.jpg

Aux alentours de Kep en tuk-tuk:

Nous partons en tuk-tuk avec Khet pour une journée découverte autour de Kep. Au menu, temple dans une grotte, repas sur une belle plage et visite d'une plantation de poivre. Le temple est caché à l'intérieur d'une colline de calcaire. Là, différents autels sont aménagés dans diverses grottes. La plupart inatteignables car inondées au moment de notre visite. Ce jour-là était jour de fête, donc beaucoup de monde et ambiance garantie. Nous y avons goûté des graines de fleur de lotus. Ensuite, direction Angkaol Beach pour le repas de midi. En chemin, nous nous arrêtons vers des gens battant le riz à la main. Les enfants peuvent essayer et Khet leur montre même comment faucher et faire les bottes. Le transport des bottes est le plus simple, et les enfant le feront avec plaisir. La pause à la plage nous permettra d'apprécier le bon repas préparé par Khet (grenouilles grillées entre autre), pour lui de faire une sieste et pour nous d'observer les pêcheurs au filet et de partager notre noix de coco avec quelques enfants du coin. Puis ce sera la visite d'une plantation de poivre. En effet, le poivre de Kampot est mondialement connu. La visite ne sera pas à la hauteur de la réputation du poivre, mais nous en ramenons dans nos bagages, histoire de pouvoir le goûter au retour.

 

Marche dans le Parc National:

La colline surplombant Kep est classée Parc National. Il est possible d'en faire le tour en quelques heures. Nous sommes donc partis avec Lina et tous les enfants. Le parcours offre de beaux points de vue sur tous les alentours de Kep que nous avions vus les jours précédents. Le coucher de soleil que nous visions en fin de parcours sera caché par les nuages du jour, et n'aura donc pas été la récompense que Valentin et Leïla auraient méritée, étant les seuls enfants à avoir effectué tout le parcours à pied.

Le matin, je m'étais rendu seul à Kampot, pendant que Lina et Jeanique préparaient un très bon repas khmer dans la cuisine de la guesthouse: nems, rouleaux de printemps, soupe de poisson khmère, un délice et encore un moment très sympathique.

 

Notre séjour à Kep s'est terminé par un bon repas khmer pris à la Rega guesthouse en compagnie de Florian, notre accompagnateur dans les îles, et de son amie Aurélie.

Pour illustrer tout ceci, nos photos sont classées dans deux albums:

- un pour les journées avec Lina et ses enfants

 - un pour les autres journées aux environs de Kep

 

Bilan du Cambodge:

Vous l'aurez aisément compris si vous nous avez suivis ces derniers temps, nous avons adoré et avons vécu beaucoup d'émotions dans ce magnifique pays, lors de notre séjour d'un mois.

Tous les gens que nous avons rencontrés ont été adorables, les paysages sont vraiment superbes.

Emotions face à l'histoire récente de ce pays, émotions face au quotidien de beaucoup de Cambodgiens touchés par les inondations, émotions innombrables partagées avec les personnes sur place, et grands moments partagés lors de nos retrouvailles à Siem Reap avec Anouchka et François.

 

Sur un plan plus pratique, nous avons vraiment voyagé facilement dans ce pays. Nous ne nous sommes jamais senti en danger, les transports fonctionnent bien (on a visiblement eu de la chance aussi, lorsque nous comparons nos expériences avec d'autres voyageurs...): les routes ne sont pas en super état, donc les moyennes horaires ne sont pas fulgurantes, mais nous sommes toujours arrivés à destination à peu près dans les temps.

La nourriture est bonne, bien que moins variée qu'en Malaisie. Mention spéciale à l'Amok Fish, l'Amok étant un mélange typique d'épices qui exprime beaucoup de saveurs différentes, mais qui n'est jamais trop fort comme peuvent l'être certains currys.

Une fois encore, ce pays fut une découverte pour moi, surpris de voir comme j'ai pu m'enthousiasmer après deux mois magnifiques en Malaisie et que je pensais que "le soufflé allait retomber". Peut-être ne va-t-il jamais retomber?

Commentaires (1)

1. Magali Checcacci 16/11/2011

Bien le bonjour!
Nous vous lisons avec toujours autant de plaisir!
Cette aventure est vraiment riche à tous les niveaux!
Plein de beaux paysages, plein de belles rencontres.
Une aventure humaine somme toute!
Nous vous envions...
Par ici la météo est assez clémente et nous amène à l'hiver tout en douceur...
Et c'est déjà tout ça de bon aussi pour les travaux car du coup le chantier peut progresser de manière optimale!
Bonne suite.
Plein de becs

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 20/12/2011