32. Bolivie 2 - La Paz et Lac Titicaca

Bolivie 2

(La Paz - Copacabana)

Cordillère.jpg A notre arrivée à La Paz, nous nous offrons une journée de récupération suite à nos trois jours dans le Sud Lipez et au Salar de Uyuni, agrémentés encore d'une nuit dans le bus pour rejoindre la capitale depuis Uyuni.

Après l'Argentine et le Chili, la Bolivie est vraiment un autre monde: certainement le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud. Je lui trouve beaucoup de similitudes avec le Cambodge, le pays le plus pauvre que nous avions traversé en Asie: certes, nous n'avons pas vu de bidonvilles comme à Phnom Penh, par contre la mendicité est très présente dans les rues de La Paz (à Phnom Penh, les mendiants sont évacués du centre par le gouvernement...). Les campagnes sont très pauvres, les maisons sommaires, les animaux vivent au milieu des habitations, l'agriculture est très peu (voire pas du tout) mécanisée, et, tout comme au Cambodge, les femmes travaillent aussi à la construction des maisons ou dans les champs, la quinoa remplaçant le riz. Lors de notre traversée d'El Alto, la banlieue haut perchée de la capitale, nous voyons beaucoup de maisons non finies, mais aussi des choses dérisoires comme le ramassage de papiers au sol alors que les égouts sont en plein air et les décharges aussi... Visiblement, c'est le royaume de la débrouille et beaucoup de gens assis au bord de la route attendent on ne sait quoi.

Notre vision de la Bolivie est certainement limitée car nous l'avons traversée en vitesse, et nous sommes conscients qu'il y aurait encore beaucoup d'autres villes ou région à découvrir, mais voilà pour nos impressions.

A La Paz, nous rencontrons par hasard des oncles et tantes à moi qui voyagent avec des amis. Je savais depuis quelques jours qu'ils étaient au Pérou (mais pas en Bolivie), le monde est décidément petit parfois! Il peut être aussi très grand, car il faut faire des choix de destinations, mais c'était rigolo de se croiser à l'autre bout du monde.

La capitale bolivienne est une grande ville fourmillante d'activité, mais on s'y sent bien: nous ne craignons pas trop les mauvaises aventures malgré les mises en garde lues dans divers guides, par contre la pollution est bien présente. Malgré notre acclimatation à l'altitude, nous peinons encore dans les escaliers menant au cinquième étage où nous logeons, et d'autant plus pour nous rendre sur l'agréable terrasse surplombant les toits de la ville. La Paz est aussi une ville toute en relief, et Lausanne et son Petit-Chêne sont une plaisanterie en comparaison...

Nous retrouvons encore une fois Chantal et Ösi, avec qui nous visitons les ruines de Tiwanaku: elles ont notamment inspiré Hergé pour illustrer "Tintin et le Temple du Soleil", mais nous en apprenons surtout beaucoup sur leurs intéressantes connaissances astronomiques. C'est une civilisation pré-inca qui a duré presque trois millénaires mais dont nous ne savons encore que très peu de choses. Bien des fouilles archéologiques sont encore prévues, mais ce n'est pas sûr qu'elles révèlent leurs secrets. Ce soir-là, nous allons tous les six manger une très-bonne-vraie-fondue-suisse au "Chalet La Suisse".

Pendant notre séjour, je m'offre une belle sortie en VTT avec Ösi sur la "route la plus dangereuse du monde", ce qui est certainement vrai pour les camions, bus ou autres voitures, mais elle est bien plus facile à descendre que nombre de sentiers de nos chères Alpes suisses. Quoiqu'il en soit, passer de 4700m. à 1200m. en quelques heures était bien plaisant, d'autant plus que les paysages étaient magnifiques et que nous sommes passés de l'altiplano quasi désertique à la jungle bolivienne. Pendant ce temps, Jeanique et les enfants sont allés assister à la représentation d'un cirque que nous avions aperçu lors d'une balade en ville.

 

Nous quittons La Paz pour Copacabana, sur les bords du Lac Titicaca à 3800 m. (et non au Brésil, donc pas de samba ni de bikinis...). De là, nous embarquons sur un petit bateau afin de rejoindre l'Ile du Soleil, située sur la partie bolivienne du lac et berceau de la mythologie inca. Le premier jour, nous en faisons la traversée à pied du nord au sud, admirant à nouveau des paysages superbes et des scènes de vie étonnantes. Même à cette altitude, quelques arbres sont encore présents: des conifères, mais aussi des eucalyptus étonnamment. Ils ne sont pas endémiques, mais il semblerait qu'ils aient été amenés par des Australiens (je ne sais pas quand) et que cela pose problème puisqu'ils prolifèrent et pompent beaucoup d'eau dans les sols. Ce n'est malheureusement pas la première fois que nous entendons ce genre d'histoire... Nous passons une nuit sur l'île, avant de devoir dire "au revoir" (car c'est sûr que nous nous reverrons!) à Chantal et Ösi, avec qui nous avons vraiment vécu de bons moments. Ensuite, nous marchons jusqu'au Temple du Soleil, puis passons le début de l'après-midi au bord du lac. A quelques enfants venus nous vendre des souvenirs, nous préférons leur donner quelques jouets que nous avions pris dans nos sacs: un joli moment de partage et de complicité, même si mon espagnol limite assez vite les discussions. Mais parfois les mots sont inutiles...

De retour à Copacabana, il est temps de refaire nos sacs pour passer la frontière Bolivie-Pérou et ainsi découvrir la partie péruvienne du Lac Titicaca. Ce sera le début de notre prochain récit.

Les photos sont classées dans deux albums: La Paz et Lac Titicaca


Commentaires (1)

1. Fabrice (site web) 05/06/2012

Hola,

Ce fût un plaisir de croiser votre route a Copacabana et de la partager sur un ptit bout de chemin de l'ile du Soleil.

Avec Michel nous arivons a San Pedro de Atacama apres une merveilleuse traverse du Salar d'Uyunni et le Sud Lipez.. Maintenant recharger les batteries et retour sur le Perou.

Pura Vida

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 04/06/2012