Australia 2 - Victoria

Australie - 2ème partie

(Sorrento - Melbourne - Roadtrip Nr. 2)

victoria.jpgdsc-2559.jpg

 

 

 

 

 

 

A notre arrivée à l'aéroport de Melbourne, Chris nous attendait et nous conduit chez lui. En route, premières visions fugitives des buildings de la City de Melbourne. Les retrouvailles avec Chris et Liz sont très sympathiques et leur accueil est merveilleux; il le sera d'ailleurs tout au long de notre séjour chez eux.

Nous ne restons qu'une nuit à Camberwell (banlieue de Melbourne où ils habitent), puisque dès le lendemain, nous mettons le cap au sud de la baie de Melbourne, pour rejoindre Sorrento où ils nous prêtent leur maison pour une douzaine de jours, ainsi qu'une voiture! Je précise ceci, car étant donné le coût de la vie très élevé en Australie, nous ne serions jamais restés si longtemps dans ce magnifique pays sans leur générosité incroyable.

C'est Lucy, la "petite" dernière, qui nous conduit à Sorrento où nous retrouvons Kate, ainsi que ses deux filles, Emma et Sophie. Nous connaissons Kate depuis qu'elle est venue en Suisse en 1993-94 pour un échange scolaire avec ma soeur. Nous nous sommes revus en Suisse depuis, mais c'est la première fois (du moins pour moi) que nous nous voyons sur sol australien. Nous passerons deux jours ensemble, en famille, à découvrir les plages et les balades possibles avant qu'elle ne remonte sur Melbourne. La suite de notre séjour sera un peu perturbé par une météo exceptionnellement froide et pluvieuse pour l'été austral, mais comme le relevait très justement Jeanique, autant que cela arrive pendant que nous logeons dans une maison en dur, plutôt qu'en camping. Cela ne dérangera pas beaucoup les enfants, tellement heureux de retrouver une vraie maison, d'avoir de l'espace pour jouer et du temps pour bricoler. Jeanique trouvera deux puzzles pour s'occuper, un peu comme en hiver chez nous. Je suis sûrement le plus frustré de ne pas avoir pu plus profiter de l'océan et des sentiers environnants, par contre l'absence totale d'horaires, de contraintes et de stress sera appréciée de tous. Dès notre arrivée à Camberwell, j'ai ressenti une grosse décompression, sachant que la suite serait un peu "comme à la maison" et il m'a fallu quelques jours pour récupérer. J'imaginais la remise en route difficile, mais elle ne le sera pas trop...

A Sorrento, nous retrouvons aussi Christian, ami valaisan perdu de vue depuis dix ans, avec qui nous visitons une cave (ça ne s'invente pas, mais il faisait vraiment un temps à ne pas mettre un pied dehors...).

Nous découvrons le Nepean National Park en vélo lors d'une journée où, à nouveau, toute la gamme de la météo nous sera jouée. Quelques balades et sorties plage, place de jeu ou terrain de sport rythmeront les journées suivantes. Nous terminerons notre séjour par une somptueuse journée sur Phillip Island: une météo estivale retrouvée nous accompagnera toute la journée lors de la visite d'une ferme de l'époque (où, entre autres, nous trayons une vache et voyons nos premiers wallabies vivants), puis d'un centre de préservation des koalas que nous pouvons observer presque comme dans la nature. La soirée sera tout autant estivale pour observer la sortie de l'eau de centaines de manchots pygmées retournant nourrir leurs petits dans leur nid. Aucune photo des manchots l'interdiction étant totale afin d'éviter les flashes intempestifs.

À notre retour à Camberwell, le premier objectif est de trouver des billets pour voir Federer le lendemain lors de son deuxième tour de l'Australian Open. Objectif atteint assez facilement, puis repas chez Kate où nous retrouvons les filles et Adam, son mari, pour un souper très agréable.

Le lendemain, la journée commence bien: nous assistons à la victoire de Berdych et Valentin réussit à obtenir son autographe; nous découvrons l'ambiance sympathique du tournoi (stands, écrans géants, entraînements sur les courts annexes,...), puis nous voyons jouer la No1 mondiale Wozniaky, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête sous la forme de l'abandon de dernière minute de l'adversaire de Rodger, que nous ne verrons donc pas une seule seconde. La déception est gigantesque, énorme, et pas encore franchement digérée! Nous nous consolerons avec une-deux bières entre Suisses (nous passons la journée avec Christian et nous retrouvons Guillaume de Montreux, à ce moment-là), puis avec un beau match opposant Wawrinka à Baghdatis, disputé dans une ambiance digne de la Coupe Davis.

Lors des jours suivants, nous nous baladons un peu au cœur de Melbourne, puis Liz nous emmène, Valentin et moi, pour une belle sortie à vélo le long de la Yarra River jusqu'à St-Kilda Beach, avant de découvrir les très beaux jardins botaniques. Valentin (et nous aussi forcément) aura pédalé 35 km ce jour-là! Le soir, nous mangeons avec la famille Ludescher presqu'au complet, avant de préparer nos sacs pour notre deuxième "road-trip". Au menu (voir la carte en haut de page): la célèbre Great Ocean Road, le parc national des Grampians, puis le village des chercheurs d'or de Sovereign Hill à Ballarat, avant de rentrer sur Melbourne pour nos deux derniers jours dans le Victoria.

A notre départ de Melbourne, nous nous dirigeons d'abord vers Anglesea, petite localité à l'entrée de la Great Ocean Road, dont le golf est connu pour accueillir des kangourous autour de ses greens. Comme nous n'en avons encore pas vu en liberté, c'est l'occasion de le faire facilement. Nous en verrons effectivement plusieurs de très près, tout en saluant quelques golfeurs en train d'effectuer leur parcours. Nous passons notre première nuit à Apollo Bay, où les enfants ont la chance de pouvoir emprunter des trottinettes à d'autres enfants logeant dans la même guesthouse que nous. Cela faisait très longtemps qu'ils n'en avaient pas eu: ils ont joué avec un plaisir énorme et ont eu de la peine à les quitter le lendemain matin.

La Great Ocean Road est, comme son nom l'indique, une route qui longe la côte sud du Victoria. Cette côte, très tourmentée, est autant connue pour ses superbes falaises, véritablement sculptées par l'océan en certains endroits, que pour le nombre impressionnant de naufrages ayant eu lieu dans ses eaux. Lors de notre deuxième étape, nous nous arrêtons pour visiter le phare de Cape Otway. Sur la route y conduisant, nous avons la chance de pouvoir observer longuement plusieurs dizaines de koalas. Ils sont dans les eucalyptus bordant la route, parfois si près que l'on doit vraiment se retenir de les caresser. Ce jour-là, nous expérimentons encore une facette de la météo étonnante de la région: 18 degrés en matinée, 34 quelques heures plus tard... Par la suite, nous verrons quelques uns des sites les plus connus de la côte, et nous passerons aussi un après-midi sur la plage de Port Campbell. L'eau de l'océan est froide (21°C) par rapport à ces derniers mois, mais à sauter depuis le ponton, on n'y fait presque plus attention.

Notre halte suivante sera à Port Fairy: là, nous marchons dans la réserve de Tower Hill, dans laquelle nous observons de nombreux animaux en liberté. Kangourous, émeus, koalas (dont un marchant sur le sol pour changer d'arbre, ce qui est rare) et nos premiers échidnés, mammifères ovipares de la même famille que les ornithorynques. Nous louons également des vélos pour une balade en famille autour de Port Fairy, puisque pour une fois, même Leïla a un vélo à sa taille. Nous passerons l'après-midi à faire voler des cerfs-volants, puis assisterons le lendemain aux festivités de l'Australia Day, la fête nationale, avant de quitter la Great Ocean Road pour rejoindre Portland. Une courte nuit particulière dans une vieille caravane, puis nous quittons l'océan pour découvrir l'intérieur des terres et notamment le parc national des Grampians, massif montagneux à l'ouest de Melbourne. Là, nous en apprenons un peu plus sur la culture aborigène et sur leur capacité à (sur)vivre dans un milieu aussi hostile. Les enfants décoreront un boomerang, et nous apprendrons à les lancer presque correctement. Le lendemain, nous sillonnons un peu la région, passant d'un beau point de vue à un autre, ou marchant pour rejoindre une chute d'eau.

Notre dernière étape est Ballarat, lieu d'une des plus grande ruée vers l'or vers 1850. Là, nous passerons une journée magnifique dans le village de Sovereign Hill, village reconstitué pour nous faire remonter le temps et habité par des figurants en costumes d'époques. Nous assistons à diverses démonstrations d'artisans (tournage sur métal, fabrication de roues de char, coulage d'un vrai lingot d'or, tirs avec de vieux fusils et même fabrication de bonbons). Nous passons de longues minutes à chercher des paillettes d'or dans la rivière. Tout le monde en trouvera, Leïla mettant même la main sur une jolie petite pépite!

Au retour à Melbourne, visite des jardins botaniques, du musée national du sport installé dans le Melbourne Cricket Ground (l'équivalent australien du stade de Wembley à Londres) avant de passer une dernière soirée chez les Ludescher. Après un magnifique repas (Valentin déclarant que c'était "de la bonne nourriture" en comparaison de nos habituels pique-niques et repas simples en auberges de jeunesse) sur la terrasse, il est malheureusement temps de quitter cette famille qui nous aura vraiment accueilli de manière somptueuse, en espérant les revoir, les uns ou les autres, à l'occasion d'un passage en Suisse.

Lors de notre dernier jour à Melbourne, nous visiterons encore le Queen Victoria Market et passerons un après-midi physico-scientifique à ScienceWorks.

Cette période a été riche en images et souvenirs. Les photos sont donc visibles en quatre thèmes différents:

  • notre séjour à Sorrento (inclu la journée à Phillip Island)
  • Melbourne et Camberwell
  • Roadtrip Nr.2 (Great Ocean Road - Grampians - Sovereign Hill)
  • faune australienne observée au cours du Roadtrip Nr.2

Plus les photos des enfants dans leur album dédié, bien sûr.

Prochaine étape et prochain récit: Sydney.


Commentaires (1)

1. Melanie 07/02/2012

Ah Melbourne et Kate! ca me rappelle trop de bons souvenirs..j'ai lu le blog un peu tard par contre sinon je vous aurai demandé de transmettre tous mes voeux à Kate. La dernière fois que je l'ai vue c'était en 2007, rapidement pour un lunch lors d'un passage éclair pour le boulot en Australie, 5 ans! ca passe trop vite! bises
Mélanie

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 06/02/2012